• Géraldine Leveiller

Une demande peut en cacher une autre...

Mis à jour : 10 janv. 2019

J'ai eue comme cliente une enseignante de langues à domicile très demandeuse de trouver de l'organisation dans son logement : elle voulait "ranger" sa chambre. Elle m'a indiqué la superficie de sa chambre, envoyé des photos et nous avons pris rendez-vous afin que je rende chez elle. Le jour du rendez-vous, j'ai fait le tour de la pièce avec elle et je lui ai dit "et si nous commencions par le grand panier à côté de l'armoire où il y a vos livres de cours en vrac".

Nous avons vidé son papier où au fond se trouvait des petits habitants dévoreurs de livres, de la poussière et même un paquet de gâteaux et un mouchoir usagé. Cela la fait réagir en se disant qu'il y avait du désencombrement et de l'ordre à faire pour ses affaires rapidement afin d'éviter que cela ne se reproduise. Puis, je lui ai demandé si elle avait d'autres affaires de cours dans son appartement. Là, surprise, nous avons trouvé à plusieurs endroits et sac ses affaires. Une fois que nous les avons réuni, elle s'est aperçu qu'elle avait trouvé des livres qu'elle cherchait depuis quelques temps et certains exemplaires en double, voire en triple !


De plus, elle a réalisé que le panier n'était pas une bonne solution car trop petit pour tout accueillir. Ensemble nous avons réfléchi à un emplacement en adéquation avec le nombre de livres et la disponibilité à les prendre dès qu'elle en avait l'utilité. J'ai remarqué qu'il y avait deux étagères d'une de ses bibliothèques dans le salon où y était déjà entreposé des affaires de cours en vrac que nous n'avions pas réuni avec les autres affaires. Nous avons vidé aussi ces étagères, enlevé la poussière, et avons commencé un premier tri en faisant des tas : les affaires d'anglais, les affaires d'espagnol, les affaires d'allemand et les dossiers ou feuilles volantes.


Ensuite, nous avons pris des grands sacs en papier pour y mettre les papiers à jeter, un sac réutilisable résistant pour les affaires à vendre et un autre pour les affaires à donner. Une fois le tri réalisé, ses affaires de cours tenaient sur les deux étagères rangés par langue, avec de la place pour de futurs livres, quatre grands sacs en papier de papiers à jeter, un sac d'affaires à vendre (principalement des livres qu'elle avait en plusieurs exemplaires) et un petit sac d'affaires à donner.

De plus nous avons sélectionné ensemble LE sac de cours qui lui semblait le plus pertinent. Il lui fallait un sac étanche avec des compartiments de rangement et si possible sur roulettes s'il s’avérait lourd. L'objectif était qu'elle n'ait plus à chercher dans l'appartement un de ses sacs de cours et réaliser en arrivant chez le client qu'elle avait oublié un livre qui était dans un autre sac par exemple. Même si nous nous sommes occupés que d'une petite partie de sa chambre, la cliente était très contente du résultat et se sentait sereine et heureuse d'avoir fait cet exercice.

A la suite de cette demi-journée, elle m'a demandé de revenir chez elle pour continuer cet exercice pour toutes les affaires de sa chambre et après continuer avec les autres thématiques de son logement.

La motivation est venue d'elle-même...


 G La magie du tri

Mentions légalesConditions Générales de Services (CGS)